Tracter et pousser sans fatigue

L'utilisation de roues et roulettes soulage sensiblement les activités physiques fatigantes

Tout comme soulever, maintenir, porter et déposer, les activités consistant à tirer et pousser font partie des tâches les plus fréquemment liées au déplacement manuel de charges. Ces activités physiquement exigeantes au quotidien se rencontrent principalement en production et logistique où elles représentent une charge considérable pour les collaborateurs. Car selon le poids de la charge à transporter, la poussée et la traction requièrent un effort énorme et peuvent à long terme sur-solliciter les muscles, tendons, ligaments et articulations. La colonne vertébrale, les genoux et les articulations de la hanche ainsi que l'ensemble main-bras-épaule sont concernés.

Pour réduire les risques de maladies et de blessures, de nombreux pays ont déjà adopté des directives, telle la loi sur la manipulation des charges en Allemagne, qui définissent les charges maximales à transporter manuellement. Les experts recommandent de ne pas solliciter la force musculaire au-delà de 15 % pour des activités continues. Le problème : ce seuil est très variable d'un individu à l'autre. Il s'avère en outre particulièrement difficile, dans la pratique, d'évaluer les forces nécessaires à la poussée et à la traction. Il est quasiment impossible de définir des limites exactes pouvant servir de base de référence pour les employeurs et les employés.

130 millions de journées d’absence par an à cause des troubles musculo-squelettiques

Il est d'autant plus important de concevoir les tâches répétitives le plus ergonomiquement possible. C'est ce que montrent également les statistiques relatives aux maladies : le rapport de santé publié chaque année par l’INVS (Institut Nationale de veille sanitaire) révèle que les troubles musculo-squelettiques constituent la cause principale des incapacités de travail. Selon l'Institut Fédéral de Sécurité et de Santé au Travail (BauA) près de 130 millions de journées perdues pour la seule année 2015 leur sont imputables. Les maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif créent ainsi une perte de près de 25 milliards d'euros (ou 0,8 % du PNB en Allemagne) dans la chaîne de création de valeurs. Créer de meilleures conditions de travail constitue donc une motivation économique supplémentaire pour les entreprises.

L'évolution de la pyramide des âges s'inscrit parmi les causes de ces chiffres alarmants. L’espérance de vie augmente dans de nombreux pays de même que la durée de la vie active. Les employés plus âgés sont plus sujets à des problèmes de santé tels que maux de dos ou douleurs articulaires. Sont particulièrement concernés les travailleurs dans la production, la logistique et le bâtiment - Les métiers dans lesquels la traction et la poussée sont quotidiennes et l’activité physique par conséquent élevée.

La résistance augmente l'effort

À vrai dire, la poussée ou la traction de charges représentent un allègement du travail : lorsque quelque chose est trop lourd à soulever ou à porter, il est fréquent de recourir à des véhicules et à des engins de manutention dotés de roues et roulettes, pour diminuer l'effort. Mais il peut être aussi fatigant de les déplacer. Ce phénomène est imputable aux différentes résistances qui apparaissent au démarrage, au roulage, aux changements de direction et au franchissement d'obstacles. Ces résistances sont liées à de nombreux facteurs : le support, le poids de la charge à déplacer, le type de moyeu, la disposition des roulettes, mais également et dans une large mesure, la structure des roues.

La résistance au démarrage et au roulage s'applique à chaque traction et à chaque poussée. Pour mettre une roue en mouvement à partir de la position de repos, de même que pour maintenir un mouvement constant, il faut toujours un effort. La compression et la décompression permanentes du bandage pendant le roulement provoquent des pertes d'énergie en raison du frottement interne du matériau. Ceci se traduit dans la pratique par une résistance au roulage. En augmentant, par exemple, le diamètre de roue, la résistance au roulage peut être réduite, tout comme par le choix de la bande de roulement optimale : la géométrie, la dureté et l'élasticité génèrent des différences importantes.

Tout changement de direction nécessite un effort supplémentaire

L'utilisation de roulettes pivotantes complique en outre la résistance au pivotement de nombreuses activités de poussée et traction. Cette résistance est en outre responsable de l'effort requis pour orienter une roulette dans la position voulue, lors du changement de direction. Elle est influencée non seulement par les facteurs énoncés ci-dessus, mais également par le déport de la monture des roulettes, c'est-à-dire l'espacement horizontal entre les axes de rotation du roulement pivotant et de la roue. Blickle propose dans ce cas des roulettes spéciales avec des montures, dont le déport est optimisé de sorte à offrir la résistance au pivotement la plus faible possible.

Les bandes de roulement en polyuréthane offrent des avantages décisifs

Nous misons beaucoup sur nos propres développements produits bandes de roulement polyuréthane Blickle Extrathane®, Blickle Softhane®, Blickle Besthane® et Blickle Besthane® Soft. Elles allient d’excellentes caractéristiques de roulage à une élasticité élevée. Grâce à leur faible résistance au démarrage et au roulage, elles représentent la solution idéale pour presque toutes les applications.

Notre nouvelle série de roues ALB en est un bon exemple. Spécialement développée pour les applications exigeantes d'intralogistique, cette série est dotée d'une bande de roulement de haute qualité à géométrie optimisée : Celle-ci se compose de Besthane Blickle en polyuréthane élastomère moulé, d'une résiliance particulièrement élevée et se caractérise également par une bande de roulement légèrement bombée. Ces caractéristiques réduisent la surface de contact, ainsi que la détente et la compression lors du roulage avec pour résultat une baisse de la résistance au roulage pouvant atteindre 40 % par rapport aux autres roues en polyuréthane. Les véhicules et engins de manutention équipés de la série ALB peuvent être ainsi tirés et poussés nettement plus facilement. Grâce à sa dureté de 92° Shore A, la bande de roulement Blickle offre une très bonne capacité de charge dynamique, c'est-à-dire que les roues sont adaptées à des vitesses plus élevées.

Haut niveau de finition et procédures de test rigoureuses

Notre propre laboratoire d’essai dispose d’une station spéciale qui permet de déterminer la résistance au démarrage, au roulement et au pivotement. Nous testons aussi au-delà des seuils de la norme. Nous veillons ainsi à ce que nos roues et roulettes satisfassent effectivement aux exigences.

Le choix des bonnes roues et roulettes pour chaque application garantit un allègement conséquent des efforts de traction et de poussée dans les tâches quotidiennes au travail, et donc une réduction sensible des risques pour la santé.